Résultats & photos des championnats de ligue motocycliste OCCITANIE - Méditerranée - Conception : Cédric & Joel Terrasson



ANNUAIRE
2020




RESULTATS
MOTOCROSS

 

Jean Marie RIEU
LA SAGA DU MOTOCROSS ENTRE RHONE ET PYRÉNÉES

1993
PREMIER TROPHEE MEDITERRANEEN
En cette année 1993, la région Languedoc Roussillon ne vit que pour les Jeux Méditerranéens, alors pourquoi pas la moto ? Même si nous ne sommes pas sport olympique, la FFM décida de lancer un trophée regroupant les pays bordant la mer du même nom...
Disons tout de suite que ce Trophée fut un demi-échec. En effet, les pays auxquels il s'adresse :
- ont une faible représentation dans ce sport : Algérie, Andorre, Tunisie, Maroc,
- sont de simples boîtes à lettres pour les pilotes : Monaco, San Marin, Malte,
- sont en guerre (Croatie, Slovénie) ou dirigés par des dictateurs (Libye).
Il reste le Portugal (sans réponse), l'Espagne (l'épreuve de Rousson tombe en concurrence avec le championnat national), la Grèce (sans réponse), heureusement que l'Italie apporta son soutien...
Le déplacement de l'Algérie et de la Tunisie n'aura pas suffi pour cacher la misère d'un Trophée où les écarts de pilotage sont énormes entre le continent européen et le continent africain.
Le public a payé pour voir courir des pilotes et non pour assister aux premiers apprentissages d'un africain sur le sol européen. Il faut faire attention de ne pas tuer le trophée avant même qu'il ne voit le jour sérieusement.
Au niveau sportif, cette première édition fut un échec avec seulement dix-sept pilotes (Algérie, Tunisie, Italie, Andorre, France). Les courses tournèrent à un match franco-français... On était loin de la mosaïque méditerranéenne
Équipe algérienne
Quelles sont les vraies raisons de la création de ce Trophée ? Actuellement, la FIM est dominée par les anglo-saxons. L'éclatement des pays de l'Est renforce la main-mise des pays nordiques sur le sport motocycliste.
La France a pensé que les pays latins associés aux pays africains pouvaient contrebalancer cette domination anglaise. Il faudra voir à l'usage si la cohésion de cette association motocycliste méditerranéenne est solide, si elle a la capacité de proposer une nouvelle politique où l'argent aura moins d'emprise et le sport mieux considéré... Il ne faut pas trop rêver !
Le continent africain aura tout à gagner d'une collaboration étroite avec l'Europe surtout si une politique sportive d'échange se met en place. Non pas en compétition mais par l'intermédiaire de stages, les pilotes progresseront et ce n'est qu'après que l'on pourra envisager la compétition.
On a mis la charrue avant les boeufs en voulant de suite créer une compétition qui ridiculise les coureurs africains, ternit l'image déjà peu réjouissante de ces pays en Europe !
Le réservoir des pilotes existe-t-il dans ces pays ? Mes rencontres avec les dirigeants algériens et tunisiens me laissent perplexes. Les usines japonaises ne se bousculent pas dans ces pays instables. Les motos sont difficiles à trouver et les pièces détachées inexistantes. Le puits n'est-il pas tari avant même de jeter le seau ? L'avenir nous le dira.
NDLR
Le 7 novembre 2006, le moto club St Thibéryen organisa ce trophée. Depuis 1993, il n'était pas revenu en France.
Force est de constater que le texte ci-dessus écrit en 1993 reste toujours d'actualité.
 


RESULTATS


125cc :
1) Trottier (F) 2) Thiebault (F) 3) Ravaglia (I) 5) Keroui (Alg) 6) Alléni (Tun)
1 ) France 68 2) Italie 24 3) Andorre 21 4) Algérie 15 5) Tunisie 6
250cc :
1) Bottazzi (I) 2) Ghirelli (I) 3) Kadri (Alg) 4) Marniche (Alg) 5) Leloup (Alg)
1) Algérie 38 2) Italie 63
NB :
Perez (Mondial), Séguy (Europe), Puerto (Ligue) roulèrent hors classement .

<<< Podium : Séguy (2) JR Pérez (1) Bottazzi (3)

 
LE SAVIEZ-VOUS ? LE SAVIEZ-VOUS ? LE SAVIEZ-VOUS ? LE SAVIEZ-VOUS ? LE SAVIEZ-VOUS ?


REVANCHE
 
Le 7 novembre 1993, la Tunisie organiserait sur la piste de la Marsa la revanche de ce trophée. Les italiens Campagnone et Lazzarini dominèrent les débats. Le meilleur français fut le catalan Poll. Il décroche la troisième place finale grâce à sa régularité : troisième et quatrième.



ABSENTS
 
La Croatie en guerre avait confirmé sa participation mais aucun pilote ne se déplaça. L'Espagne et le Portugal brillèrent par leur absence.
Les pilotes de la principauté d'Andorre participent au championnat du Languedoc Roussillon. On pouvait espérer une participation conséquente. Il n'en fut rien. Seul Joan Elsen fit le déplacement.
La fédération andorrane n'a pu payer le déplacement que d'un pilote ! Les autres pilotes devaient mettre la main à la poche.
La richesse extérieure de ce pays cache-t-elle une vraie misère sportive ???
 

 


LOCATION

Le pilote tunisien Alleni Ali est venu à ses frais et loua une moto sur place.
C'est le magasin « Moto Verte » à Montpellier qui lui a fourni la moto.

Le représentant tunisien Ali Alleni >>>


Motocross en Languedoc Roussillon
50 ans d'histoire
Edito - Introduction - 1949 - 1952 - 1970 - 1971 - 1972 - 1973 - 1974 - 1975 -1976 - 1977 - 1978 -1979
1980 - 1981 - 1982 - 1983 - 1984 - 1985 - 1986 - 1987 - 1988 - 1988 CM - 1989 - 1990 - 1991 - 1991 CM
1992 - 1993 - 1993 TM - 1993 CM - 1994 - 1995 - 1996 - 1997 - 1998 - 1999 - 2000

Page d'acceuil du site
joel.terrasson@aliceadsl.fr
www.motolr.com ©2003.2020 - Tous droits réservés
Conception: joel terrasson
MOTOCROSS
en Languedoc Roussillon
50 ans d'histoire
Jean Marie vous raconte les histoires
et anecdotes du motocross dans la région. J'espère que vous aurez autant
de plaisir que moi à lire ses textes
qui sont agrémentés par les images des cinquantes années qui se sont déroulées jusqu'à l'an 2000

MOTOCROSS
INTERNATIONAUX
LANGUEDOC-ROUSSILLON
La saga des MX Inters
entre Rhône et Pyrénées
par Jean Marie RIEU


Ligue motocycliste
OCCITANIE

Nous contacter

Par courrier :
7 Rue André Citroën,
31130 Balma (Siège)

Maison Régionale des Sports
CS 37093
-
Par téléphone :
05 61 23 87 68 (Siège)

Par mail :
siege@lmoc.fr