Résultats & photos des championnats de ligue motocycliste Occitanie - Conception : Cédric & Joel Terrasson




ANNUAIRE
2018

RESULTATS
MOTOCROSS

 

MOTOCROSS INTERNATIONAUX EN LANGUEDOC - ROUSSILLON
La saga des MX Inters entre Rhone et Pyrénées.......par Jean Marie RIEU
1975
CORBERE LES CABANES (66)
UN VAINQUEUR : LE BELGE STOUVENAKERS
UNE REVELATION : L’ITALIEN STEPHANO
Le moto cross international de Corbère a connu un succès retentissant malgré un temps froid et couvert. L’organisation bien orchestrée par JC Noell et son équipe fut à la hauteur de l’évènement.

LISTE DES ENGAGES
ITALIE
STEPHANO Benso

VENEZUELA

HERRERA Alfredo
HERRERA Gustavo

BELGIQUE

WIERTZ Jaquie
STOUVENACKERS
DANEMARK
BLADT Joseph
BLAT Kurt
FINLANDE
RAUTOLAMMI Tapio
AUSTRALIE
GUNTER Terry
IRLANDE
CARROL Jim
HEANY David
ESPAGNE
CAPAPEY Jordi - ELIAS Tonio
SOLER Antonio - LANCHO
FRANCE
AYMARD Henri - CORBALAN José
DUGAS René - FABRE -
JEAN
René - PASCUAL Bernard
PICARD Thierry - PORTAL Gilles
WOLFF Jean Claude - SOUZAT

Présentation : Herrera (15), Benso Stephano (14)
CIRCUIT
Pour cette édition 1975, le club a investi dans un système d’arrosage afin d’éliminer l’ennemi numéro un du Montou : la poussière !
Tonio Elias (8), Jordi Capapey (7)
COURSES
Première manche :
Dès la grille baissée, le français Aymard s’envole suivi de Stéphano, Lancho, Fantino, Elias, etc. L’espagnol Soler a lâché un peu trop sèchement le levier d’embrayage et se retrouve dans le grillage de protection du public !

Les premiers tours sourient à l’italien Stéphano qui prend le commandement et creuse l’écart sur l’espagnol Elias, les français Fantino, Aymard, le belge Stouvenakers. Ce dernier profite d’un virelai pour doubler les français.
Devant, Stéphano baisse le rythme, Elias revient dans sa roue. Les derniers tours sont captivants. Elias joue le tout pour le tout. Il saute en catastrophe, vire à la limite de l’adhérence mais Stéphano ne commet pas d’erreur et passe la ligne d’arrivée en grand vainqueur. Il devance Elias et Stouvenakers. Les meilleurs français sont Fantino cinquième et Corbalan sixième.

Deuxième manche :
Comme dans la première manche, le français Aymard est le plus rapide au départ alors que le catalan Pascual reste sur la ligne. Au premier tour, l’italien Stéphano passe en-tête. Pas pour longtemps car il dérape juste avant le tremplin, chute et se fait doubler par les belges : Wiertz et Stouvenakers. Le spectacle se situe à deux niveaux et ne nous laisse pas un moment de répit.
L'espagnol Antonio Soler
Devant, l’italien Stéphano harcèle les deux pilotes belges pour retrouver le leadership. A l’arrière, le local Bernard Pascual effectue une remontée dantesque qui met le feu dans le peloton. Les minutes s’écoulent, Stéphano avale Stouvenakers et guette la moindre faute du leader le belge Wiertz. Quant à Bernard Pascual, il occupe la troisième place. Le dernier tour est fatal à Wiertz. Il loupe un freinage laissant Stéphano rééditer l’exploit de la première manche. Pascual conserve sa troisième place.
Le finlandais Rautalami L'italien Stéphano malchanceux

 

<<< L’irlandais Heany

L'italien Stéphano malchanceux
Troisième manche :
Lachant au bon moment les chevaux de sa Bultaco, Stéfano aborde en tête le droite du départ. Tous les spectateurs pensent alors que la course est terminée, l’italien sera sacré champion de la journée !
Mais le coup de théâtre survient à mi-course. La fourche de la Bultaco se coince. Stéphano est obligé de rétrograder jusqu’à la onzième place voyant ainsi s’envoler les lauriers vers le belge Stouvenakers, officiel Honda.
Pascual, second, tentera un forcing monstre mais il échouera et se résignera à la seconde place. Il devance le danois Bladt J et le Vénézuélien Herrera G. Ce dernier étonna par sa régularité et son excellente condition physique mise à dure épreuve sur la tôle ondulée du Montou.

CLASSEMENT :

1) Stouvenakers
(B-Honda)
3/1/1

2) Stephano
(I-Bultaco)
1/2/11

3) Pascual
(F-Bultaco)
10/3/2

4) Herrera
(V-KTM)
7/4/4

5) Fantino
(F-KTM)
5/9/8

<< Le vainqueur,
le belge Stouvenakers
sur Honda

 

LA COQUELUCHE DU MONTOU : Bernard PASCUAL
Bernard Pascual est un pilote d’exception même s’il n’a jamais coiffé un titre de champion de France.
Bernard réalisa une carrière en quatre étapes.Fils de Barnabé, il découvrit la compétition en moto cross dès le berceau. Il décroche ses titres ligue Languedoc Roussillon de 1970 à 1979.
Troisième du Championnat de France Junior en 1978, il terminera deux fois second du Trophée de France 4-T en 1985 et 1987.
Il découvre les rallyes africains avec le Dakar en 1988. Il se classe treizième.
La même année, il décroche la cinquième place du rallye de l’Atlas. Il sera un habitué du Dakar.
Il y participera quatorze fois.
Il adora les cascades et les records.
Bernard présente ses sponsors pour le Dakar 90 à la discothèque
« Le Noche » à Thuir
Bernard à l’arrivée d’un de ses records à Perpignan
Du saut à Perpignan de 44,85 m (1982) à 50,17 m en 1989 en passant par les 20,20 m dans la patinoire de la capitale catalane ou les endurances pour les œuvres caritatives notamment en roulant 106 h sans interruption, etc., Bernard toucha à tout type de record pour les associations comme Téléthon, Perce-Neige, Resto du Cœur, etc. Elles étaient les bienvenues pour que Bernard y apporte son concours.

Enfin, Bernard fut membre de l’équipe de cascade Rémy Julienne (ancien crossman). Il tourna dans un James Bond en 81 et avec De Funès dans les "gendarmettes ".

Le dimanche 5 décembre 2004, lors du congrès de la ligue Languedoc Roussillon, nous décidions, Bernard, présent en tant que président du MC de Corbère les Cabanes, et moi-même de déjeuner ensemble, pour le plaisir de revivre nos campagnes de 30 ans…
A la fin du repas, il me confia que demain, lundi 6 décembre, il irait se ressourcer en faisant une balade moto avec des amis sur les chemins alentours.
Hélas à 11h, un rouleau de grillage placé en travers d’un chemin de terre fera de cette balade, la dernière de Bernard.
Comment un pilote qui a connu durant toute sa carrière de nombreuses chutes en moto cross ou au Dakar, vu un coût d’arrêt à sa passion sur un chemin de terre qu’il connaissait par cœur à une poignée de kilomètres de son domicile ? Cruel destin.

<<< Bernard, président du Corbere MC, accueille l’inter-clubs en 2003

Son dernier voyage l’a conduit au cimetière de Corbère les Cabanes situé au pied du circuit du Montou à qui il doit tout et qui lui doit tout…

RIEU Jean Marie
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Motos de l'année 1975
KTM
Suzuki
Husqvarna
Maico
Kawasaki
Ossa
Honda
Montesa
Bultaco
Yamaha
       
MOTOCROSS INTERNATIONAUX LANGUEDOC-ROUSSILLON
La saga des MX Inters
entre Rhône et Pyrénées
par Jean Marie RIEU



Motocross
50 ans d'histoire...
en Languedoc Roussillon
Jean Marie vous raconte les histoires et anecdotes du motocross dans la région. J'espère que vous aurez autant de plaisir que moi à lire les textes qui sont agrémentés par les images des cinquantes années qui se sont déroulées jusqu'à l'an 2000


Ligue motocycliste
OCCITANIE

Nous contacter

Par courrier :
7 Rue André Citroën,
31130 Balma (Siège)

Maison Régionale des Sports 
CS 37093
1039 avenue Georges Méliès
34967 Montpellier Cedex 2 (Antenne)

Par téléphone :
05 61 23 87 68 (Siège)
04 67 82 16 83 (Antenne)

Par mail :
siege@lmoc.fr