Résultats & photos des championnats de ligue motocycliste Occitanie - Conception : Cédric & Joel Terrasson




ANNUAIRE
2018

RESULTATS
MOTOCROSS

 

MOTOCROSS INTERNATIONAUX EN LANGUEDOC - ROUSSILLON
La saga des MX Inters entre Rhone et Pyrénées.......par Jean Marie RIEU
1976
SAINT-THIBERY (34)
TRIOMPHE DES ALLEMANDS
SCHMITZ (Puch) et KOBELE (Maïco)
Le motoclub Saint Thibéryen organisa sa première manifestation en 1952. Le succès de cette épreuve encouragea les membres à poursuivre leurs efforts. De succès en succès, le club s’essouffla et se mit en veilleuse en 1969 pour 6 ans. Le 19 avril 1976, le moto cross renaissait de ses cendres.
<<< Couverture du programme
LISTE DES ENGAGES
HOLLANDE
HENSEN Mat (Yamaha)
WILKEN Benny (HVA)
KARSMAKER Frans (Suzuki)
Photo: de g. à d.: Wilken, Hensen & Karsmaker

NORVEGE
FUNDERUD Tore (Bultaco)
LAMBERG (Yamaha)
Photo: de g. à d.: Lamberg & Funderud

BELGIQUE

FRAIKIN Pierre (Honda)
GOUVERNEUR Christian (Ktm)


Photo: de g. à d. : Fraikin et Gouverneur

ALLEMAGNE
KOBELE Fritz (Maico)
MAISCH Peter (Maico)
SCHMITZ Herbert (Puch)
WEIHER Reinhold (Maico)
Photo: de g. à d.: Schmitz, Weiher, Maisch & Kobele.

ESPAGNE
MUNOZ Fernando (Honda)
GRIS (Montesa)
Photo: de g. à d.: Gris & Munoz

FINLANDE

KOMPPA Heikki (Yamaha)
NIIOLA Mikko (Yamaha)

Photo: de g. à d.: Niiola & Komppa


FRANCE
AYMARD Henri (Maico) - DUGAS René (Bultaco)
OULIER Didier (Bultaco) - SENES Francis (HVA)
PASCUAL Bernard (Bultaco)
CORBALAN José (Bultaco)
DESCOL Gaby (Yamaha)
FONT Jean Louis (Maico) - PASCAL Janick (HVA)
CIRCUIT
La piste du Saint Peyre, tracée dans une ancienne carrière, offre une vaste gamme de difficultés visibles à 100% depuis la falaise.
Par rapport au tracé de 1969, une seule modification était réalisée : la suppression de la ligne droite rejoignant la pain de sucre central. Les pilotes descendent un talus, virent à angle droit, franchissent un mini tremplin et reviennent au pain de sucre.
COURSES
La pluie des trois derniers jours s’estompa le dimanche, le vent du Nord dissipant les derniers nuages. Un circuit ni trop gras, ni trop sec accueillit les pilotes de 7 nations parmi laquelle l’Allemagne donnée favorite avec le duo : SCHMITZ (5° au mondial 76) et KOBELE (vainqueur de toutes les courses françaises auxquelles il participa en 1975).
Première manche :
Vainqueur la veille à Trie/Baïse, le pilote officiel Puch, Herbert Schmitz se portait dès le 2° tour, en-tête de la première manche, au détriment du français Bernard Pascual, auteur d’un départ foudroyant !
Le pilote allemand se déjouant des difficultés avec une facilité déconcertante prenait le large et ne s’occupait guère de la lutte qui se déroulait à l’arrière pour l’attribution de la deuxième place.
L’espagnol Munoz et le belge Gouverneur, remonté depuis la dixième place, nous offriront durant huit tours un magnifique spectacle.
Le pilote Herbert SCHMITZ(Puch) cinquième au mondial 1976 >>>
Usant de toutes les astuces, le belge essaiera en vain de doubler le pilote espagnol qui affiche une maîtrise exceptionnelle. Finalement, l’officiel Montesa conservera un pneu d’avance sur le belge Gouverneur. L’allemand Kobele, un instant troisième, loupera un freinage et rétrogradera à la quatrième place. Sénès et Pascual seront nos meilleurs représentants : cinquième et sixième.
Deuxième manche :
Le français Jean Louis Fort est le plus rapide au départ de la deuxième manche mais les allemands Schmitz et Kobele sont les plus forts sur le circuit sélectif du Saint Peyre. Nos deux pilotes vont faire cavalier seul tout au long de la manche.
Gouverneur occupe la troisième place devant Munoz. Malheureusement, l’espagnol sera moins chanceux que dans la manche précédente. Il crèvera de l’arrière au huitième tour et rentrera au parc à coureurs.
Au fil des passages, les spectateurs pensaient que la course était gagnée pour Schmitz.
Mais, dans l’ultime tour, coup de théâtre ! Au virage de la falaise avant la ligne d’arrivée, ce n’est pas la Puch qui apparaît… mais la Maïco de Fritz Kobele qui franchit le drapeau avec un petit crampon d’avance sur Herbert Schmitz.
Gouverneur rentre troisième et devance le français Sénès quatrième et le norvégien Fundérud cinquième.
Troisième manche :
Le départ de la finale surprend Schmitz qui se laisse enfermer dans le peloton conduit par Kobele. Le talent de Schmitz éclate au grand jour. En un tour, il remonte à la 4° place et talonne le français Oulié. Profitant de la porte ouverte par l
e
français, il s’engouffre et revient sur le belge Gouverneur. Il lui faudra trois tours pour venir à bien du pilotebelge. Voilà donc Herbert Schmitz second derrière Kobele. On pense que le pilote Puch va se contenter de cette deuxième place qui lui assure la victoire finale. Détrompez-vous ! Malgré les efforts colossaux fournis, il ne baisse pas les bras, fait le forcing dans les dernières secondes obligeant Kobele à rétrograder à la deuxième place. C’est une ovation s’élevant de la carrière du Saint Peyre qui accueille Schmitz sur la ligne d’arrivée. Gouverneur termine troisième. Il devance l’excellent français Sénès et le hollandais Wilken
CLASSEMENT :

1) Schmitz (D-Puch)
1/2/1

2) Kobele (D-Maïco)
4/1/2

3) Gouverneur (B-KTM)

4) Sénès (F-HVA)
5/4/4

5) Fundérud (N-Bultaco)
 
LE VAINQUEUR : Herbert SCHMITZ

Herbert Schmitz en 1978 au GP des USA sur 500 Maico.
Né le 26 mars 1947, le pilote allemand Herbert Schmitz défend en en 1976 les couleurs de la marque Puch championne du monde l’année dernière avec Harry Everts en 250cc.
Il termina huitième du mondial 1975.
Il effectue un début de saison 1976 époustouflant avec une victoire à Lisle/Sorgues (Vaucluse), à Trie/Baïse (Hautes Pyrénées) et une quatrième place au GP de Suisse à Payerne.
Troisième de la première manche à Pernes, il se classe actuellement cinquième du provisoire du championnat du Monde.
Champion d’Allemagne en 77, 78, 79, troisième en 1980 et deuxième en 1981, il obtiendra une brillante quatrième place au mondial 1978.

QUELQUES CHIFFRES : (en francs de 1976)
Coût du plateau : 33320 F
Frais publicitaires
- Ils ont gagnés
. Schmitz : 2900 F
. Kobele : 2200 F
. Gouverneur : 2300 F
. Sénès : 1900 F
. Midi Libre : 510 F
. Dépêche du Midi : 624 F
. L’indépendant : 225 F
. La Marseillaise : 600 F
. Fundérud : 1550 F




Motos de l'année 1976
KTM
Suzuki
Husqvarna
Maico
Kawasaki
Ossa
Honda
Montesa
Bultaco
Yamaha
MOTOCROSS INTERNATIONAUX LANGUEDOC-ROUSSILLON
La saga des MX Inters
entre Rhône et Pyrénées
par Jean Marie RIEU



Motocross
50 ans d'histoire...
en Languedoc Roussillon
Jean Marie vous raconte les histoires et anecdotes du motocross dans la région. J'espère que vous aurez autant de plaisir que moi à lire les textes qui sont agrémentés par les images des cinquantes années qui se sont déroulées jusqu'à l'an 2000


Ligue motocycliste
OCCITANIE

Nous contacter

Par courrier :
7 Rue André Citroën,
31130 Balma (Siège)

Maison Régionale des Sports 
CS 37093
1039 avenue Georges Méliès
34967 Montpellier Cedex 2 (Antenne)

Par téléphone :
05 61 23 87 68 (Siège)
04 67 82 16 83 (Antenne)

Par mail :
siege@lmoc.fr